TU PEDIDO

Livraison gratis en Francia y Bélgica desde 79€

COMENTARIO

Changement de saison: les bons aliments

Le passage de l’hiver au printemps apporte avec lui des journées plus longues, des températures plus douces et le réveil de la nature ; cependant, ces changements tant attendus et très agréables peuvent entraîner chez les personnes particulièrement sensibles certains maux comme la fatigue, les difficultés de concentration, les sautes d’humeur, l’insomnie, l’agitation. Ce malaise général est défini comme « syndrome printanier » ou « dépression printanière » : il n’a aucun caractère pathologique, il dure quelques semaines et touche chaque année environ 2 millions d’Italiens, majoritairement des femmes.

Vieillissement Prématuré

Après l’hiver, notre système immunitaire, chargé de défendre l’organisme contre les agressions néfastes, doit agir pour se libérer des toxines accumulées du fait d’une plus grande sédentarité, d’une alimentation généralement plus riche en calories et en graisses, du stress et de la pollution.

Une nutrition adéquate peut aider à réduire les symptômes , en particulier ceux liés à la fatigue et aux difficultés de concentration, elle peut nous aider à éliminer les toxines accumulées et à retrouver l’énergie nécessaire pour retrouver la forme physique.

Pour lutter contre la fatigue, une alimentation équilibrée et variée est indispensable, qui favorise le bon apport non seulement en macronutriments (protéines, glucides, lipides) mais aussi en micronutriments (vitamines et sels minéraux) . Ces derniers exercent en effet de nombreuses fonctions antioxydantes, anti-inflammatoires, protectrices et régulatrices très importantes des processus métaboliques qui se déroulent dans l’organisme.

Changement De Saison

Changement de saison : les micronutriments comme précieux alliés

– Vitamine B1 : protège le tissu nerveux, agit sur le métabolisme des glucides.

– Vitamine B2 : protège les muqueuses et la peau, facilite l’absorption des graisses.

Vitamina B6: agit sur le métabolisme des sucres et des graisses, permet une bonne utilisation des protéines.

Vitamina B12: elle est indispensable au bon fonctionnement du système nerveux, elle favorise le métabolisme des protéines et des sucres.

Ácido fólico: intervient dans la synthèse des substances essentielles à la vie des cellules, module les sautes d’humeur.

Vitamina C: protège les membranes cellulaires et les parois capillaires, favorise l’absorption du fer, module les sautes d’humeur.

Planchar : entre dans la composition des globules rouges, prévient l’anémie et les chutes de pression, réduit la sensation de fatigue.

cinc: agit comme un neurotransmetteur, module la transmission des impulsions ; sa carence provoque des troubles de l’humeur.

Sélenium : important dans le fonctionnement cérébral, il renforce le système de défense.

Comment lutter efficacement contre le syndrome printanier ?

    • Pendant la journée, nous consommons 3 repas principaux et 2 collations légères pour réduire les symptômes et maintenir une glycémie et des niveaux de “carburant” adéquats.
    • Nous prenons toujours le petit déjeuner ! Il est conseillé de consommer des aliments chauds ou à température ambiante, en évitant les aliments froids. Un petit-déjeuner adéquat peut comprendre, par exemple, une boisson chaude (lait, thé, tisane), du pain ou des biscottes au miel ou de la confiture ou de la ricotta, un jus de fruit ou d’agrume, une simple douceur.
    • Les collations du milieu de la matinée et de l’après-midi peuvent être composées de yaourt, de fruits, de légumes crus ou d’une petite portion de fruits secs.
    • Nous consommons 2 portions de légumes de saison par jour , en privilégiant les crus pour assurer un bon apport en sels minéraux, vitamines et antioxydants.
    • Chaque jour, nous mangeons 3 fruits de saison : les fruits de printemps sont particulièrement riches en substances précieuses !
    • Nous varions au maximum la composition du déjeuner et du dîner.
    • Si nous consommons une entrée sèche, nous choisissons des condiments simples , à base de légumes et nous introduisons également des grains entiers. Feu vert aux soupes, crèmes, purées de légumes et/ou légumineuses !
    • Nous alternons la consommation de poisson avec celle de légumineuses, volailles, viandes et œufs, préparés de manière simple, aromatisés d’herbes aromatiques et d’épices (précieuses sources d’antioxydants) toujours complétés par un accompagnement végétal.
    • Nous utilisons des quantités modérées de graisses d’assaisonnement, de préférence crues sur les aliments, préférant l’huile d’olive extra vierge ou l’huile de tournesol ou de maïs ou de pépins de raisin .
    • Nous consommons quotidiennement des liquides abondants : non seulement de l’eau, mais aussi des fruits et légumes centrifugés, du thé vert, des tisanes.
    • On abandonne la sédentarité en insérant, par exemple, une marche rapide d’au moins 30′ par jour.
    • Enfin, n’oublions pas que pour « recharger » les batteries de notre organisme, nous devons lui garantir un nombre d’heures de repos nocturne suffisant .

Saber más:

Tableaux LARN (Niveaux d’apport de référence en nutriments et en énergie pour la population italienne) 2014-SINU (Société italienne de nutrition humaine): www.sinu.it

As-tu aimé cet artículo? Partage-le avec tes amis!

Facebook
Twitter
LinkedIn
WhatsApp
ENTREGA GRATUITA

Desde 79 € (FR y BE)

EXPEDICIÓN RÁPIDA

et paquet propré

SABER HACER ÚNICO

por más de 80 años

EMPRESA ITALIA

ubicado en el corazón de la Marca Trevigiana